TOP - 20 jeux à jouer à l'Halloween

par Mario J. Ramos

[vc_row parallax="" parallax_image="" inner_container="" no_margin="" padding_top="0px" padding_bottom="0px" border="none" marginless_columns=""][vc_column fade="" fade_animation="in" fade_animation_offset="45px" width="1/1"][nextpage title="20"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_chiller.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_chiller.jpg" alt="tophalloween_chiller" width="730" height="300" />



20 - Chiller


Arcade, NES


Dominic Bourret - Chiller est un jeu de Exidy sorti en 1986 sur Arcade et en 1990 sur le NES. Il y a quatre niveaux dans lesquels vous retrouvez des pauvres gens attachés aux multiples engins de torture. Avec le Zapper, vous jouez le rôle d’un tortionnaire qui doit tirer sur les manivelles des engins pour écarteler, découper, noyer, mutiler les gens. L’horrible graphisme, l’étrange musique et les cris des gens font vraiment froid dans le dos.


[/nextpage][nextpage title="19"]http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_home.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_home.png" alt="tophalloween_home" width="730" height="300" />

19 - Home


PS4, Vita, PC, Mac


Mario J. Ramos - Jeu d'aventure en pixel art avec un protagoniste amnésique. Contrairement à Lone Survivor, il n'y a pas d'ennemis. Le personnage principal vit avant tout un voyage psychologique. La fin est ambiguë et est laissée à interprétation; le développeur invite même les joueurs à partager leur vision de ce que signifie la fin.[/nextpage][nextpage title="18"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_fear.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_fear.jpg" alt="tophalloween_fear" width="730" height="300" />



18 - F.E.A.R


Xbox 360, PS3, PC


Charlène Leblanc - Ce jeu consiste en ma dernière tentative d'aimer les jeux d'horreur. Vraiment, le mixte de la présence d'un enfant et d'une ambiance apocalyptique est très bien réussi. Je ne veux plus jamais jouer. Et Alma, tu n'es vraiment pas gentille.


[/nextpage][nextpage title="17"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_residentevil2.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_residentevil2.jpg" alt="tophalloween_residentevil2" width="730" height="300" />


17 - Resident Evil 2


PS1, N64, Gamecube, PC


Mat Bennett - C'est le premier jeu de la série Resident Evil que j'avais joué à l'époque et j'y retourne encore aujourd'hui quand j'ai le goût de me replonger dans l'apocalypse de Raccoon City. Avec deux personnages et des scénarios alternatifs, c'est définitivement celui que je préfère dans la série. On avait vraiment l'impression d'être prisonnier d'un enfer de zombies urbain et la tension monte encore plus lorsque le Tyrant se met à nous pourchasser jusqu'à la fin du jeu.


[/nextpage][nextpage title="16"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_slienthillhomecoming.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_slienthillhomecoming.jpg" alt="tophalloween_slienthillhomecoming" width="730" height="300" />



16 - Silent Hill : Homecoming


PS3, Xbox 360, PC


Charlène Leblanc - J'aimerais vous parler plus longuement de ce jeu, mais j'ai arrêté de jouer 15 minutes après l'épisode du garage...


[/nextpage][nextpage title="15"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_bindingofisaacrebirth.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_bindingofisaacrebirth.png" alt="tophalloween_bindingofisaacrebirth" width="730" height="300" />



15 - Binding of Isaac : Rebirth


PS4, 3DS, One, Wii U, Vita, PC, Mac, Linux


Mario J. Ramos - L'histoire de Binding of Isaac est plutôt troublante. Une mère tente de tuer son fils, parce que, supposément, Dieu lui a demandé de le faire. Isaac s'enfuit dans le sous-sol, qui prend des apparences de donjons de Zelda aléatoires, mais peuplés de monstres les plus grotesques les uns que les autres. L'arme principale de Isaac ? Les larmes qui coulent continuellement de ses yeux lui servent de projectiles.


[/nextpage][nextpage title="14"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_dearesther.jpeg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_dearesther.jpeg" alt="tophalloween_dearesther" width="730" height="300" />


14 - Dear Esther


PC, Linux, Mac


Mario J. Ramos - Dear Esther est un jeu d'aventure où il est simplement question d'explorer. C'est avant tout une expérience narrative qui est aussi immersive qu'on est curieux. Les décors lugubres et abandonnés de l'île, la narration énigmatique, les apparitions spectrales étranges vous cloueront devant votre ordinateur. L’expérience dure seulement une heure, mais le monde de Dear Esther continuera à vous hanter pendant des semaines.


[/nextpage][nextpage title="13"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_closure.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_closure.jpg" alt="tophalloween_closure" width="730" height="300" />



13 - Closure


PC, Mac, Linux


Mario J. Ramos - Closure n'est pas nécessairement épeurant, mais son ambiance étrange et stylisée rappelle les bons jours de Tim Burton. Un jeu indépendant qui vous emballera avec ses puzzles basés sur l'utilisation de l'ombre et de la lumière et sa magnifique trame sonore.


[/nextpage][nextpage title="12"]http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_slender.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_slender.png" alt="tophalloween_slender" width="730" height="300" />

12 - Slender : The Eight pages


PC, Mac


Mario J. Ramos - Téléchargez Slender : The Eight pages. Achetez de la bière. Invitez des amis. Fermez les lumières. Vous en avez pour quelques heures à sursauter et à rire des sursauts de vos amis.


[/nextpage][nextpage title="11"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_lonesurvivor.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_lonesurvivor.png" alt="tophalloween_lonesurvivor" width="730" height="300" />



11 - Lone Survivor


PS4, PS3, Vita, PC, Wii U, Linux, Mac


Mario J. Ramos - La preuve que les jeux 2D peuvent aussi faire peur. Jeu d'aventure indépendant, Lone Survivor est avant un thriller psychologique où on ne sait pas si on devrait faire confiance au protagoniste. Qui est-il ? Qu'est-il arrivé à tout le monde ? Quelles sont ces visions étranges ? Le jeu contient plusieurs fins différentes en fonction des choix faits par le joueur et le niveau de complétion du jeu.


[/nextpage][nextpage title="10"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_deadspace.jpeg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_deadspace.jpeg" alt="tophalloween_deadspace" width="730" height="300" />



10 - Dead Space


PS3, Xbox 360, PC


Mario J. Ramos - Non seulement on est pris à bord d'un vaisseau spatial rempli de créatures vraiment, vraiment hideuses et vicieuses, il faut également prendre le temps de les démembrer avec votre arme pour les tuer plus facilement. Dead Space est un excellent jeu de tir à la 3e personne qui crée une immersion totale grâce à une interface originale où toute l'information nécessaire au joueur (énergie et munitions restantes, par exemple) est complètement intégrée au costume du personnage. On a peur, mais c'est difficile d'arrêter.


[/nextpage][nextpage title="9"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_doom.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_doom.jpg" alt="tophalloween_doom" width="730" height="300" />



9 - Doom


Diverses plateformes


Mario J. Ramos - Malgré ses vieux graphismes, les monstres sortis littéralement de l'enfer font toujours sursauter. L'ambiance sonore est toujours aussi terrifiante. On entend constamment des grognements, des portes mystérieuses qui s'ouvrent et qui se ferment. Doom est un chef d'oeuvre qui ne vieillit pas.


[/nextpage][nextpage title="8"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_aloneinthedark.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_aloneinthedark.jpg" alt="tophalloween_aloneinthedark" width="730" height="300" />



8 - Alone in the dark (1992)


PC


Mat Bennett - C'est un des rares jeux qui à mon avis réussissait vraiment bien à s'inspirer de l'oeuvre de H.P. Lovecraft. C'est certain que ça a un peu mal vieilli avec les polygones grossiers des personnages, mais c'est le jeu qui est certainement l'ancêtre des survival horrors comme on les connait aujourd'hui. L'ambiance est extrêmement lugubre malgré les limitations graphiques de l'époque et on est toujours sur nos gardes parce qu'il y a dans chaque racoin un piège de mort instantanée ou un ennemi qui nous fera perdre de précieuses ressources.


[/nextpage][nextpage title="7"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_residentevil4.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_residentevil4.jpg" alt="tophalloween_residentevil4" width="730" height="300" />



7 - Resident Evil 4


Gamecube, PS2, PC, Wii, PS3, Xbox 360


Charlène Leblanc - Le stress est à son comble, les munitions sont rares et tout ce que j'ai à dire c'est : ne rate pas ta cible, parce que tu n'as pas nécessairement beaucoup de munitions à gaspiller. Également, merci au moment sur le lac pour le traumatisme qui me hante encore aujourd'hui.

Mario J. Ramos - C'est le jeu qui a commencé la tendance « jeu d'action » plutôt que survival horror pour la franchise. Contrairement aux suites qui ont donné dans l'action militaire, Resident Evil 4 a conservé l'aspect « survivre avec des ressources limitées » et les décors glauques du château médiéval. La séquence d'ouverture reste graver dans notre mémoire alors qu'il faut survivre à une attaque d'un village au complet de zombies intelligents. Peu importe combien on en tue, peu importe combien de meubles on déplace devant les portes, peu importe combien d'échelles on fait tomber ; les ennemis ne cessent d'arriver et nos munitions de diminuer. Finalement, on est sauvé par une cloche. Le message est clair : le jeu est en contrôle de l'environnement ; on ne peut qu'essayer de survivre.


[/nextpage][nextpage title="6"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_fatalframe2.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_fatalframe2.jpg" alt="tophalloween_fatalframe2" width="730" height="300" />


6 - Fatal Frame II : Crimson Butterfly


PS2, PS3, Xbox


Mat Bennett - Fatal Frame II est un des jeux d'horreur qui m'a le plus foutu la chienne. On se sent vraiment vulnérable dans ce maudit village hanté et même les fantômes passifs sont dérangeants. Le jeu est sombre, l'ambiance est écrasante et j'ai fait le saut plus d'une fois à cause des fantômes japonais avec les cheveux dans la face qui se cachent partout.


[/nextpage][nextpage title="5"]http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_amnesiathedarkdescent.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_amnesiathedarkdescent.jpg" alt="tophalloween_amnesiathedarkdescent" width="730" height="300" />

5 - Amnesia : The Dark Descent


PC, Mac, Linux


Mario J. Ramos - Dans la foulée des survival horror aux protagonistes désarmés, Amnesia est emblématique. Il n'y a pas énormément de monstres, mais chaque rencontre est un moment terrifiant : on ne peut pas combattre, il faut se cacher dans une armoire, derrière des boîtes, etc. L'histoire du héros amnésique et de son antagoniste, qu'on découvre à travers des lettres, est plutôt captivante. Et que dire de la créature invisible qui nous suit quand on marche dans l'eau ?[/nextpage][nextpage title="4"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_deadlypremonition.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_deadlypremonition.jpg" alt="tophalloween_deadlypremonition" width="730" height="300" />



4 - Deadly Premonition


PS3, Xbox 360, PC


Mat Bennett - On peut s'entendre pour dire que l'exécution de Deadly Premonition est pas mal faite sur le « rough », mais c'est une des expériences de jeu vidéo les plus déstabilisantes que j'ai jouées. Le jeu est vraiment excentrique et j'ai beaucoup apprécié son approche qui se concentre davantage sur l'horreur psychologique. En bonus, c'est un hommage très réussi à la série Twin Peaks.


[/nextpage][nextpage title="3"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_sweethome.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_sweethome.png" alt="tophalloween_sweethome" width="730" height="300" />



3 - Sweet Home


Famicom


Mat Bennett - Sweet Home est probablement le meilleur jeu de maison hantée que j'ai joué. C'est surtout parce que Capcom a su contourner les limitations techniques du NES pour réaliser une aventure d'horreur franchement réussie avec une trame stressante, des moments d'anticipation et de suspense ainsi qu'avec des décors lugubres. Sans oublier le fait que c'est l'ancêtre de la série Resident Evil, c'est probablement le jeu le plus explicitement gore sur la console.


[/nextpage][nextpage title="2"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_residentevilremake.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_residentevilremake.jpg" alt="tophalloween_residentevilremake" width="730" height="300" />


2 - Resident Evil Remake


Gamecube, Wii, PS4, One, PS3, PC


Mario J. Ramos - Mon premier Resident Evil et mon premier jeu Gamecube. Bien qu'il soit maintenant disponible en haute définition sur les consoles nouvelle génération, la version Gamecube était déjà sublime avec ses décors prérendus. L'original est un classique, mais ce remake réussi ce que tout remake devrait vouloir atteindre : réaliser la vision de l'originale en mieux. La difficulté rehaussée (certains zombies requièrent un chargeur au complet pour les tuer), le fait de devoir brûler les zombies morts sous peine qu'ils reviennent en super zombies et les ressources très limitées en font un jeu plutôt difficile. Aussi, l'ajout d'événements aléatoires (exemple : un zombie entre soudainement dans une pièce qu'on croit sécuritaire) rajoute un bon degré de stress.


[/nextpage][nextpage title="1"]

http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_pt.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/10/tophalloween_pt.jpg" alt="tophalloween_pt" width="730" height="300" />



1 - P. T.


PS4


Mario J. Ramos - P.T, ou plutôt le playable teaser de Silent Hills, qui ne verra probablement jamais le jour, est sans aucun doute le jeu le plus terrifiant auquel j'ai joué, en plus d'être extrêmement énigmatique. La courte expérience contient quelques jump scares, mais c'est surtout son réalisme, sa conception sonore, et le fait qu'on revient constamment dans le même corridor qui crée le sentiment d'horreur. J'y ai joué avec quatre amis; on se passait la manette à tour de rôle. Les lumières étaient ouvertes. Et pourtant, on était terrorisé à l'idée qu'on serait le prochain à reprendre la manette.


[/nextpage][/vc_column][/vc_row]