Rétrospective: Mother - La suite : Earthbound

par Mat Bennett

Développé par Ape Studios
Publié par Nintendo
Disponible sur SNES et WiiU Virtual Console


[embed]https://www.youtube.com/watch?v=8rn0YLxWuAA[/embed]

C'est le 5 juin 1995 qui marquera le début officiel de la franchise Mother en Amérique du nord et le seul de la série à être publié chez nous. Mother 2, qui a été renomé Earthbound, est un RPG qui reprend plusieurs des thèmes de son prédécesseur en faisant le saut dans l'ère 16 bits. Shigesato Itoi se replonge dans la réalisation de jeu vidéo et le résultat est encore un succès commercial et critique au Japon. Cette fois-ci, Nintendo of America était déterminé à faire d'Earthbound un succès chez nous ... un peu trop même.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/05/earthbound1.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/05/earthbound1.png" alt="earthbound1" width="730" height="324" />


Comme le premier Mother, Earthbound est un RPG dans un contexte contemporain. On retrouve encore les pouvoirs psychiques et le retour de la menace d'une invasion extra-terrestre. Les environnements sont superbes avec beaucoup plus d'éléments que son prédécesseur et les couleurs sont vibrantes et chaleureuses. Les ennemis sont maintenant visibles pendant que l'on explore et on peut essayer de les éviter si on le souhaite. Même que si on est trop puissant pour un ennemi, on gagne automatiquement sans avoir à combattre. Ces mécaniques rendent le jeu plus fluide et sont un excellent exemple d'une bonne évolution de gameplay dans une même franchise. Très semblable à Ninten, Ness est le nouveau personnage principal et sa popularité au Japon l'amènera a être présent comme combattant dans Super Smash Brothers et toutes ses suites.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/05/earthbound2.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/05/earthbound2.png" alt="earthbound2" width="730" height="319" />


Étant un genre très populaire au Japon mais pas encore aussi populaire chez nous à l'époque qu'il ne l'est aujourd'hui, Nintendo a investit plusieurs millions dans une campagne de marketing visant à proumouvoir leur nouvelle franchise. Et la raison que Nintendo a donné au public nord-américain pour acheter Earthbound est que leur jeu pu. Pas la raison la plus attraillante. Le jeu pu et le guide de stratégie pu aussi? Des collants “scratch and sniff” d'odeurs bizarres? Des superbes slogans comme “It's like living in your gym shoes”? Au moins le commercial télé ne parle pas d'odeurs noséabondes mais ne donne pas vraiment le goût de jouer à Earthbound et passe complètement à côté de la traque. C'est l'exemple parfait de publicitaires qui ont voulu promouvoir un produit dont ils ne connaissaient absolument rien.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/05/earthboundpubs2.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/05/earthboundpubs2.png" alt="earthboundpubs2" width="730" height="396" />


La beauté du scénario d'Earthbound est liée entre autre à sa simplicité, son innocence et à l'attache émotionnelle de l'aventure qui fait résonner notre coeur d'enfant. Cette même simplicité aurait été assurément préférable dans la campagne marketing au lieu de celle que Nintendo a essayé de gaver à son public. Malgré la réception critique très positive que le jeu a reçu, les ventes n'étaient tout simplement pas au rendez-vous. En plus, avec une préconception que le public nord-américain était mauvais avec des jeux de rôle, chaque copie d'Earthbound était vendue avec un guide de stratégie; ce qui a fait augmenter sa valeur au détail. Avec des publicités bizarres qui n'avaient rien à voir avec le jeu et un produit plus cher sur le marché que les autres, Earthbound a été un échec commercial pour Nintendo.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/05/earthbound3.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/05/earthbound3.png" alt="earthbound3" width="730" height="319" />


Peu être que le timing n'était pas bon ou que le public n'était pas prêt à ce genre de jeu avant-guardiste mais à mon avis, il n'y a qu'un seul vrai responsable de l'échec commercial d'Earthbound: Nintendo. Ils ont tellement été échaudés par l'expérience qu'aucun autre titre de la série ne sera plus publié chez nous malgré les demandes répétées des fans. Aujourd'hui, Earthbound est l'un des saints graal des collectionneurs rétro et se vend à des prix démesurés. Un compilation de Mother 1 + 2 a été publiée au Japon sur Gameboy Advance mais n'a évidemment jamais vu le jour ici. Heureusement, Nintendo a dérogé un peu de son bockage et a rendu disponible Earthbound sur Virtual Console depuis 2013. Excentrique, original, touchant: c'est un autre chef-d'oeuvre du RPG 16 bits qui a engendré une légion de fans dédiés à cette série.