Le déclin et la chute de Final Fantasy

par Mat Bennett

Je sais que certains ne seront pas d'accord avec moi la-dessus et je tiens avant tout à préciser que c'est une question d'opinion personnelle et non pas une façon pour moi de choquer certains fans. Évidemment qu'on a tous un cadre de référence différent et une perception qui vient avec. Dans mon cas, j'ai grandi avec des classiques comme Final Fantasy IV, VI, Super Mario RPG et Chrono Trigger. Mon appréciation de ces titres est donc en effet très nostalgique. Les générations suivantes ont grandi avec d'autres jeux et en auront une appréciation différente j'en convient. Ceci étant dit, voici donc ma perception bien personnelle de ce qu'est devenu, selon l'avis d'un fan des FF rétros, la franchise Final Fantasy et les déceptions systématiques qui m'ont été servies par Square Enix dans les dernières années. Je précise tout de suite que j'exclu FFXI et XIV car je ne joue pas à des MMORPG.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/TidusDERP.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/TidusDERP-300x152.png" alt="TidusDERP" width="730" height="371" />


J'ai d'abord été vraiment surpris quand Square a annoncé les versions remasterisées de FF X / FF X-2 pour Playstation 3/4/Vita. Pourquoi donc ne pas plancher à la place sur le remake de FF VII que tout le monde demande? Je me demandais bien dans quel univers avions-nous besoin de revivre ces catastrophes-là. Pour moi, Final Fantasy X a été le début de la fin du gage de qualité de la série. Évidemment que lorsque j'y ai joué pour la première fois, je me suis quasiment forcé à aimé ce jeu. Ça ne peut pas être mauvais voyons! C'est un Final Fantasy! J'ai l'impression que le fan en moi essayait de me convaincre que ce n'était pas si pire que ça. Je me suis littéralement forcé à le finir et j'ai dû me rendre à l'évidence que ma déception était bien réelle...


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/char.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/char-300x135.jpg" alt="char" width="730" height="330" />


D'abord, le jeu est extrêmement linéaire. En gros, il faut juste traverser des environnements à exploration limitée comme des corridors avec quelques embranchements menant à un coffre une fois de temps-en-temps. Le but étant de voyager de points en points et déclancher des animations peu intéressante d'interaction entre des personnage qui sont de piètres copies de ceux de Final Fantasy VII. On a le personnage principal aux cheveux blonds trop de gel avec une épée, la fille spirituelle au coeur pur qui se bat avec un staff, la brunette plantureuse et un lion bleu, parce qu'évidemment, le loup rouge était populaire. Et même lorsqu'on obtient un airship, il n'y pas plus d'exploration car il suffit de sélectionner une destination dans une liste de points. Et puis c'est qui le génie qui a décidé de mettre une tique à orignal comme boss final?


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/tick.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/tick-300x168.jpg" alt="tick" width="730" height="411" />


Mais je crois que ce qui m'a laissé le plus froid dans tout ça est le trop plein d'excentricité de cet univers qui ne rime à rien. Dans le passé, FF VI avait innové en introduisant davantage de technologie dans le contexte médiéval habituel avec une touche steampunk. FF VII a poussé l'idée davantage avec encore plus de technologie dans l'univers RPG mais au moins on avait encore des points de repère car bien que les éléments sci-fi étaient évidents, une maison avait l'air d'une maison, une télé avait l'air d'une télé, etc... Selon moi, FF X a l'air de rien. Les habits des personnages n'ont aucune logique outre la volonté d'être excentriques, les villes et villages ont peu de références comprenables et les cultures que l'on croise sont peu intéressantes et semblent seulement servir à un simple éventail de diversité excentrique. C'est un peu comme si plein d'éléments du jeu étaient dans le genre des trois coquillages dans Demolition Man; on saura jamais comment s'en servir et on se demande en maudit ce que ça fait là. Bref, ça a fait en sorte que je me foue pas mal de ce monde et de ce qu'il va devenir car je n'ai aucun repère. On me sert une réalité avec peu de logique ou fondation que je devrait accepter sans poser de questions? Non merci.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/airship.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/airship.png" alt="airship" width="730" height="397" />


On va sauter par dessus FF X-2 d'accord? C'est comme FF X avec un scénario encore moins bon et plus (BEAUCOUP plus) de fan-service. J'ai par contre été agréablement surpris quand j'ai vu que pour FF XII, on retournait à un univers médiéval plus traditionnel avec encore un peu de steampunk. Mon enthousiasme s'est rapidement dégonflé quand j'ai plonger dans ce scénario-là. J'aurai bien voulu commenter dessus mais je viens de me rendre compte en écrivant cet article que je ne me souvient même pas de l'histoire de FF XII, un jeu que j'ai joué du début à la fin. C'est à ce point mal écrit et peu mémorable. Toute une déception pour un RPG, un genre de jeu reconnu pour nous immerger dans un scénario vivant et nous faire rêver d'aventure. En plus, qui donc a créé Vaan comme personnage principal? On dirait qu'il n'a pas d'âme tellement qu'il ne témoigne d'aucun sentiment. Je suis persuadé que si on retirerait toute trace de Vaan, qui je le rappel est le personnage principal de FF XII, qu'il n'y aurait pratiquement aucun impact sur la majorité des dialogues, le scénario et le dénouement du jeu. Comment ça finit déjà?


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/Penelo_confronts_vaan.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/Penelo_confronts_vaan-300x171.jpg" alt="Penelo_confronts_vaan" width="730" height="418" />


Donc, après deux jeux que j'ai finit de peine et de misère (dont un que je ne me souvient même pas de son histoire), j'ai commencé à apprendre de mes expérience et je n'ai pas fait l'achat de Final Fantasy XIII à sa sortie (ni après d'ailleur). Un ami a finit par me le prêter et je dois être franc, j'y ai jouer environ 3 heures avant de tout abandonner. De retour en force sont les concepts abstraits qui ne riment à rien. C'est quoi donc un LaCie pis un FalCie? Pourquoi donc est-ce que ça devrait m'intéresser? C'est quoi Cocoon? Une planète? Pourquoi est-ce que rien ne s'explique de soit même et qu'il faut absolument un monologue d'exposition plate pour me dire qu'est-ce qui est quoi dans tout ça? Le gameplay est aussi plus linéaire que jamais. Je suis pas mal certain que pendant les quelques heures que j'ai joué, que mon thumbstick de gauche était pas mal toujours pointé vers l'avant pour avancer dans une série de corridors en ligne droite. Évidemment que plusieurs m'ont dit qu'après environ 15 heures le jeu devient moins linéaire... Je sais pas pour vous, mais moi je préfère que mes jeux vidéo soient intéressants dès le début. Et avec toute cette exhaspération, ça a été mon dernier contact avec cette franchise qui a déjà été pour moi un incontournable du jeu RPG.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/FFxiiimap.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/06/FFxiiimap-300x212.jpg" alt="FFxiiimap" width="730" height="516" />


Un ami m'a parlé de Final Fantasy XV, que le jeu est vraiment beau et que je devrais essayer le démo. Je n'ai même pas l'intérêt d'aller voir les vidéos du jeu, encore moins d'essayer le démo. Je suis littérallement brulé par la franchise et je ne pense pas jamais y retourner. Oui le jeu a probablement une esthétique irréprochable comme Square Enix nous a démontré sans cesse qu'ils en sont capables. Ça résume justement ma perception du Square Enix contemporain: beaucoup de style, aucune substance. Je sais bien que ces jeux ont leurs lots de fan et surement qu'ils ont leurs raisons mais pour ce qui est de mon opinion personnelle, j'ai tiré un trait sur Final Fantasy.