Critique - Oreshika: Tainted Bloodlines

par Mat Bennett

Développé par Alfa System
Publié par Sony
Disponible sur PS Vita
13 ans et plus


[embed]https://youtu.be/CzRz-xE53Xk[/embed]

La PS Vita a eu récemment un autre bel ajout à sa librairie de jeux de rôles. Oreshika: Tainted Bloodlines est disponible depuis le 3 mars dernier sur le Playstation Store. Le jeu est disponible seulement en version téléchargeable et a été publié par Sony Entertaiment. C'est le deuxième titre de la série et le seul a avoir été localisé en Amérique du Nord. Le premier avait été publié sur Playstation 1 et avait été refait pour PSP mais ces versions sont restées exclusives au Japon.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Capture-d’écran-2015-03-30-à-16.04.02.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Capture-d’écran-2015-03-30-à-16.04.02.png" alt="Capture d’écran 2015-03-30 à 16.04.02" width="730" height="353" />


Tainted Bloodlines est un jeu de rôle avec des combats tours par tours et un gameplay d'exploration de style roguelike. Il y a neufs donjons avec des thématiques différentes à débloquer au fur et à mesure que l'histoire avance. Ils ne sont pas générés aléatoirement mais on devra les revisiter à plusieurs reprises pour récolter des ressources et faire avancer l'intrigue. Ça semble peu, mais je vous garantie que c'est un investissement massif en temps. Pour les combats tours par tours, on devra utiliser des abilités à découvrir selon les trois classes de guerriers qu'il faut choisir au début de notre partie entre: épéiste, archer, hallebardier, démolisseur, fusilier, lancier, karatéka et danseur. L'autre portion du gameplay se concentre sur la gestion de notre clan, des endroits à investir dans notre ville et à la reproduction de notre descendance.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Capture-d’écran-2015-03-30-à-16.04.40.png">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Capture-d’écran-2015-03-30-à-16.04.40-1024x576.png" alt="Capture d’écran 2015-03-30 à 16.04.40" width="730" height="411" />


 

Ce que j'ai beaucoup apprécié en commençant ma partie est la possibilité d'ajuster le niveau de difficulté en fonction du temps que je voulais investir. On peu ajuster entre autre la le nombre de points d'expérience reçus et la vitesse de passage du temps pour accélérer la progession de l'histoire. Même si j'ai opté pour l'option plus “casual”, l'investissement en temps est quand même un peu intimidant. Il est aussi intéressant de mentionner que le jeu peu être joué en français.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150330_115057.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150330_115057-300x170.jpg" alt="Oreshika_20150330_115057" width="300" height="170" />http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150314_101047.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150314_101047-300x170.jpg" alt="Oreshika_20150314_101047" width="300" height="170" />

L'aspect le plus intéressant d'Oreshika à mon avis est sa présentation qui nous transporte dans un superbe univers japonais médiéval fantastique. Tout le doublage est en japonais et les visuels ont un style très manga. D'ailleur, il y a une très belle animation d'introduction au début du jeu pour nous raconter l'intrigue du jeu. Ça débute asser générique avec des démons qui volent des reliques magiques mais ça devient très sombre très rapidement. Le clan qui était en charge de la garde des reliques est exécuté par l'empereur. On incarne ce clan déchut qui se voit redonner la vie par les dieux en vue de se venger. Le pépin est qu'à cause d'une malédiction, nos personnages ressucités n'ont que 2 ans à vivre. Il ne faut donc pas trop s'attacher à eux car nos alliés vont mourir très régulièrement pendant l'aventure.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150314_101147.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150314_101147-300x170.jpg" alt="Oreshika_20150314_101147" width="300" height="170" />http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150314_101212.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150314_101212-300x170.jpg" alt="Oreshika_20150314_101212" width="300" height="170" />


Pour assurer la descendance, il faut accoupler nos héros avec des dieux. Il y a une banque de dieux et déesses à choisir selon les traits et types d'attributs que l'on va vouloir renforcir dans notre descendance. Il faudra aussi investir dans notre ville selon le type de commerce que l'on va vouloir priosiser. Pour nous aider dans cette gestion de ressource, on peu se fier à Kochin; notre furet magique qui peu soit donner des suggestions, soit tout simplement s'en acquitter d'elle même si on est du genre à ne pas vouloir s'occuper de l'aspect microgestion du jeu. À on goût, j'ai moins apprécié ce volet du jeu qui me faisait l'impression d'une corvée à m'acquitter avant que je puisse retourner à l'exploration de donjons. Kochin nous suit aussi dans les donjons et m'a fait penser à une certaine petite fée qui arrête pas de nous parler en interrompant la fluidité du jeu avec toute sortes de messages.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150330_114313.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150330_114313-300x170.jpg" alt="Oreshika_20150330_114313" width="300" height="170" />http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150330_101852.jpg">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/03/Oreshika_20150330_101852-300x170.jpg" alt="Oreshika_20150330_101852" width="300" height="170" />


Oreshika: Tainted Bloodlines est clairement un atout pour la Playstation Vita. Pour seulement 19.99$, on en a définitivement beaucoup pour notre argent en terme de temps à investir ainsi que pour la richesse de l'univers qui nous est présenté. C'est justement dommage que l'exploration de ce monde est limité. Notre ville n'est pas interactive outre une liste de commerces et d'endroits à sélectionner et la carte du monde n'est utile que pour sélectionner quels donjons on veut explorer. Malgré tout, je le suggère certainement aux amateurs de jeux de rôle et surtout pour ceux qui aiment le style médiéval japonais et qui n'ont pas peur de mettre plusieurs heures de jeu dans cette expérience.


http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/02/rn4etoiles.gif">http://retronouveau.s3.amazonaws.com/media/2015/02/rn4etoiles.gif" alt="rn4etoiles" width="730" height="54" />


Points positifs:

+Une superbe présentation.

+ Vaut certainement son prix d'entrée.

+Original dans son exécution de JRPG/Roguelike.

Points négatifs:

-Pas d'environnements à explorer outre les donjons.

-Même en mode “casual”, l'investissement en temps est intimidant.

-Les portions de gestion ralentissent le rythme du jeu.